Le Québec compte désormais plus de 2,5 millions de chats et de chiens.

 

C’est ce que révèle une toute nouvelle étude1 réalisée pour le compte de l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux2, en collaboration avec la Ville de Montréal et le CDMV3.

 

On y apprend que la popularité des chats ne s’est pas démentie au cours des cinq dernières années puisqu’ils sont dorénavant présents dans 32 % des foyers, similairement à 29 % en 2008. On évalue qu’aujourd’hui, ils sont près de 1,52 million à partager le quotidien des Québécois. À noter que ces chiffrent ne tiennent pas compte des chats errants ou vivant temporairement dans les refuges, fourrières et boutiques d’animaux.

 

De leur côté, les chiens habitent dans le quart (24 %) des ménages québécois, ce qui demeure pratiquement identique à il y a cinq ans. Ces nouvelles données nous permettent d’estimer à environ 978 000 le nombre de chiens vivant dans les foyers québécois. Il est intéressant de noter que 12 % des chiens au Québec ont moins de 12 mois.

 

Si on juxtapose à cela les chiens présents dans les refuges, fourrières, élevages ou commerces, on peut facilement penser que le nombre de chiens au Québec atteint, pour la première fois de son histoire, le million d’individus.

 

 

ENSEMBLE DU QUÉBEC

 

 

Chats

 

  • Un pourcentage de 37 % des femmes possède des chats contre 27 % chez les hommes. Par contre, on découvre qu’il y a trois fois plus de femmes que d’homme qui ont trois chats et plus.

 

  • Un pourcentage de 34 % des francophones a au moins un chat contre 24 % chez les anglophones.

 

  • C’est dans la ville de Québec que le pourcentage de foyers avec au moins un chat est le plus faible, soit seulement 25 %.

 

  • Au total, 40 % des familles avec au moins un enfant, possèdent au moins un chat, contre 29 % pour celles qui n’ont pas d’enfant.

 

  • C’est chez les 18-44 ans que l’on retrouve le plus de ménages avec au moins un chat, soit 41 %. Il y a 5 ans, c’était plutôt la tranche d’âge des 35-44 ans.

 

  • La population dicte active a tendance à posséder plus de chats, soit 36 % des foyers contre 29 % pour ceux dits non actifs.  Ce sont les personnes gagnant moins de 40 000 $ qui gardent le moins de chats, soit 25 %.

 

  • Seulement 25 % des gens retraités ont un chat et uniquement 21 % des divorcés détiennent un chat.

 

 

 

Chiens

 

 

  • C’est le groupe d’âge des 18-24 ans qui dispose le plus de chiens avec 34 % des foyers, suivi des 45-54 ans avec 33 %.

 

  • Seulement 17 % des personnes gagnant moins de 40 000 $ ont un chien.

 

  • Les gens gagnant entre 80 000 et 99 000 $ détiennent le plus fort pourcentage de foyers avec au moins un chien, soit 36 %.

 

  • Seulement 18 % des retraités ont un chien.

 

  • Seulement 19 % des universitaires détiennent un chien.

 

  • Seulement 7 % des divorcés gardent un chien.

 

  • Ce sont les personnes mariées qui ont le plus de chiens, soit 26 %.

 

  • Ce sont chez les gens qui ont terminé uniquement leurs études primaires que l’on retrouve le plus de foyers avec des chiens, soit 29 %.

 

  • Seulement 9 % des personnes de plus de 65 ans possèdent un chien et seulement 12 % pour ceux qui ont 55-64 ans.

 

  • Au Québec, 88 % des chiens sont âgés de plus de 12 mois.

 

  • Comme on peut s’y attendre, ceux entre 18-24 ans ont plus tendance à posséder des chiens de moins d’un an avec un pourcentage de 22 %; chez les étudiants, le taux est de 32 %.

 

 

 

Stérilisation

 

 

  • Au total, 78 % des chiens de 12 mois et plus sont stérilisés.

 

  • Un taux de 87 % des chiens qui appartiennent à des hommes sont stérilisés comparativement à 71 % des chiens qui sont détenus par des femmes.

 

  • Un pourcentage de 88 % des gens actifs font stériliser leurs animaux comparativement à 68 % des gens inactifs.

 

 

 

 

 

MONTRÉAL

 

En plus de faire enquête pour l’ensemble du Québec, nous avons étendu l’échantillonnage pour la globalité des arrondissements de la Ville de Montréal.

 

C’est ainsi que pour la première fois, nous sommes en mesure d’obtenir des données précises sur le nombre de chats et de chiens à Montréal.

 

 

Chat

 

Les premiers résultats démontrent qu’à Montréal, il y a une différence significative par rapport au reste du Québec. Par exemple, seulement 27 % des foyers ont au moins un chat contre une moyenne de 32 % pour l’ensemble du Québec. Selon ce sondage, il y aurait environ 267 000 chats sur l’ensemble du territoire de la Ville de Montréal.

 

 

Chien

 

L’écart est encore plus important en ce qui a trait à la présence canine à Montréal puisqu’on y retrouve un chien dans seulement 13 % des foyers contre 24 % pour tout le Québec. Selon ce sondage, il y aurait environ 118  500 chiens sur l’ensemble du territoire de la Ville de Montréal. Fait intéressant, il y aurait environ 96 000 chiens de 12 mois et plus contre 22 500 chiens de moins de 12 mois. Il est intéressant de noter que 19 % des chiens à Montréal ont moins de 12 mois.

 


Stérilisation

 

Le pourcentage de chiens stérilisés à Montréal est très légèrement inférieur, mais pas de manière que l’on pourrait juger significative.

 

 

 

Qu’est-ce qui différencie Montréal de l’ensemble du Québec?

 

 

Chat

 

  • C’est le groupe d’âge des 45-54 qui possède le plus de chats avec 38 % des foyers montréalais. Au Québec, ce sont les 18-44 ans où l’on retrouve le plus de ménages avec au moins un chat, soit 41 %.

 

  • Parmi les nombreuses autres informations disponibles, il est intéressant de souligner que ce sont les 35-44 ans qui hébergent le plus de chats avec 40 % des logements ou maisons. En contrepartie, les 18-24 ans et les plus de 65 ans ont le moins de chats avec seulement 9 %. Au niveau de la profession, ce sont les employés de bureau et de services qui se portent acquéreurs d’un chat le plus souvent avec 32 %. Les retraités en ont le moins avec 22 %. Et c’est en milieu urbain que l’on retrouve le plus de foyers avec des chats, soit 33 % pour le Grand Montréal et 34 % pour le Grand Québec. Dans le reste de la province, ce chiffre tombe à 24 %.

 

 

Chien

 

 

  • C’est le groupe des 45-54 ans qui garde le plus de chiens avec au moins un animal dans 23 % des résidences. Les 18-24 ans sont loin derrière avec seulement 15 %. Pourtant, pour l’ensemble du Québec, c’est le collectif des 18-24 ans qui détient le plus de chiens avec 34 % des domiciles, suivi des 45-54 ans avec 33 %.


  •  En ce qui concerne les chiens, c’est dans la tranche d’âge 45-54 que l’on constate la plus importante proportion de propriétaires de chiens avec 32 %. De même, l’est du Québec se démarque avec le plus fort pourcentage de ménages abritant un chien, soit 35 %. En ce qui a trait à la scolarité, on observe que ce sont ceux qui ont terminé des études universitaires qui en détiennent le moins avec seulement 15 %, comparativement à 29 % qui n’ont complété qu’un niveau primaire ou secondaire. Au niveau de l’occupation, les étudiants possèdent moins de chiens avec 11 % et ceux restant à la maison, en ont le plus avec 45 %.

 

 

 

1.  Le présent rapport fait état des résultats d’un sondage réalisé par Léger Marketing pour le compte de l’AMVQ (Association de médecine vétérinaire du Québec en pratique des petits animaux) en collaboration avec la Ville de Montréal et le CDMV inc. Dans l’ensemble, 1 300 québécois (es), âgé de 18 ans ou plus ont été interrogés entre le 28 au 30 janvier 2013. À l’aide des données de Statistique Canada, les résultats ont été pondérés selon l’âge, le sexe, la région et la langue maternelle afin que l’échantillon demeure représentatif de la population québécoise.

 

Les extrapolations présentées dans ce rapport quant au nombre de chats ou chiens ont été effectuées à partir du nombre de foyers au Québec rapportés par Statistique Canada selon les dernières données du recensement, soit 3 395 343 foyers pour l’ensemble du Québec. Étant donné la marge d’erreur associée à tout sondage, ces extrapolations en termes de nombre de chats ou de chiens sont présentées à titre indicatif seulement.

 

2.  L’AMVQ en pratique des petits animaux est une association à but non lucratif qui existe depuis 63 ans et qui regroupe plus de 800 médecins vétérinaires québécois pratiquant dans le domaine des animaux de compagnie au Québec. Pour information : www.amvq.qc.ca

 

3. CDMV est, depuis plus de 40 ans, le plus important distributeur de produits vétérinaires au Québec, un joueur majeur dans le monde de la santé animale. Pour information : www.cdmv.com